STALKER – Le Jeu de Rôle validé !

Nous en sommes actuellement à 105 % et cela n’arrête pas d’augmenter. Vous avez jusqu’au vendredi 30 octobre minuit pour participer au projet !

Cinq jours, une dernière ligne droite et des paliers à débloquer !

Le prochain objectif (15 000 €) débloquera l’écriture d’un second scénario d’initiation qui se déroulera dans la Zone Japon. L’objectif suivant (à 20 000 €) permettra au livre de passer d’une couverture souple à une couverture rigide.

On compte sur vous pour grossir les rangs des 187 Stalkers qui nous ont déjà rejoint !

La campagne de financement est ouverte jusqu’au vendredi 30 octobre 2020, pour une livraison avant Noël.

L’objectif 100 % n’a jamais été aussi proche

Le financement ULULE de STALKER – Le Jeu de Rôle en est à plus de 98 % et se termine le vendredi 30 octobre 2020.

Rejoignez les 173 contributeurs du projet au moment où j’écris ce post !

Il reste 6 jours avant la fin et c’est le moment de contribuer à ce projet et d’atteindre les paliers suivants !

Déjà 60 % financé ! Objectif 100 % pour STALKER – Le Jeu de Rôle !

Plus de 100 Stalkers au compteur ! Merci à vous !

Les Zones ne sont plus très loin, en avant vers les 100 % !

Et comme vous l’aviez demandé, voici un exemple pour illustrer l’utilisation du système FLOW. Cet exemple est du cru de votre Loutre préférée, aussi je remercie par avance le lecteur pour sa bienveillance.

Exemple « Appartement 4B »

Le Stalker Rail et son équipe sont en cours d’inspection d’un bâtiment abandonné dans lequel ils ont aperçu une lumière miroitante. Au cours de leurs recherches, l’équipe se sépare pour couvrir rapidement un maximum de surface. Rail et Timo s’occupent du quatrième et dernier étage, lorsqu’ils perçoivent des raclements derrière la porte entrouverte d’un appartement. Les deux Stalkers se mettent sur la défensive après s’être jetés mutuellement un regard inquiet, puis pénètrent dans l’appartement. Pièce par pièce, ils inspectent, arme au poing, l’appartement en complet désordre. La porte-fenêtre du salon est ouverte et les fins rideaux volètent sous le vent. Rien, pas de présence suspecte ou dangereuse. Rail se dirige sur le petit balcon pour scruter les alentours de l’immeuble. Il repère au loin une fumée. « Timo, il y a une fumée louche au sud… Là où on est passé tout à l’heure. » Pas de réponse. « Timo ? Putain, tu m’entends ? ». Un grognement. Rail se retourne et voit une ombre noire informe de laquelle sort une jambe en treillis militaire… celle de Timo. Sans réfléchir, Rail décide de passer sur le balcon voisin pour mettre une première distance entre lui et l’ombre, envisageant de pénétrer ensuite dans l’appartement voisin ou de rejoindre le toit. Il possède Physique 1, mais pas de capacité utile (comme Agile) pour lui permettre d’agir aisément. Il va donc devoir relever un Défi.

L’Idée du joueur est donc de pénétrer dans l’appartement voisin. Le meneur de jeu estime que l’action est de difficulté 10 (moyenne), les espaces entre les deux balcons étant suffisamment rapprochés (1 mètre 50 environ). Il évalue l’Idée à 4, car c’est une réponse fonctionnelle à une situation d’urgence. Mais comme l’action doit être faite rapidement sous l’effet de la peur et que le Stalker transporte tout un barda sur ses épaules (il ne prévoyait pas de faire de telles acrobaties), il lui donne un malus de 2 (-1 pour la rapidité et -1 pour le poids de l’équipement), ce qui donne une Idée désormais évaluée à 2… Pour l’Interprétation, le joueur explique qu’il va enjamber la première rambarde et attraper l’autre rambarde en sautant. L’évaluation de son Interprétation est de 3 car il agit rapidement, sans prudence. Le résultat de la multiplication des valeurs de son Idée et de son Interprétation (2×3) sera donc de 6. L’écart entre ce résultat et la difficulté de l’action implique que le Stalker glissera sur la rambarde voisine et s’écrasera en contrebas. S’il se relève, il souffrira de blessures handicapantes plus ou moins permanentes.

Reprenons la même situation avec une autre Idée. Le joueur décide que son Stalker va abandonner rapidement son paquetage en le détachant de son épaule pour le balancer sur la créature et gagner du temps avant de passer sur l’autre balcon. Le faible gain de temps (la bête est occupée à écharper le sac à dos) et un poids allégé (plus de sac à dos) amènent le meneur de jeu à évaluer l’Idée à 4. Le joueur de Rail décide de passer d’un balcon à l’autre en gardant des appuis surs, privilégiant la sécurité à la panique. Comme la Volonté de Rail est de 2, le meneur de jeu estime qu’il est capable de garder son sang-froid. Comme cela correspond bien au personnage, il évalue l’Interprétation à 3. Avec 4 pour l’Idée et 3 pour l’Interprétation, le résultat est de 12 (4×3). Rail réussit donc à creuser temporairement la distance…

Pour ceux qui ont déjà joué avec le Système Flow, partagez avec nous vos anecdotes en mettant un commentaire.

STALKER- Le Jeu de Rôle prochainement en financement participatif

STALKER – Le Jeu de Rôle est l’adaptation officielle du roman STALKERPique-nique au bord du chemin (Roadside Picnic) d’Arkadi et Boris Strougatski. Publié par BURGER GAMES en finnois en 2008 puis en anglais en 2012, STALKER – RPG a reçu les éloges de la presse spécialisée.

Dans les Zones, les lois de la nature sont corrompues. Des Anomalies mortelles défient la logique et la raison. Des créatures errent dans les rues de villes mortes et les os craquent sous vos pieds. Personne ne sait ce qui est vraiment arrivé il y a maintenant treize ans et personne ne s’en soucie plus vraiment. La théorie principalement évoquée parle d’une civilisation extraterrestre qui aurait « visité » notre Terre. Le Monde veut que les Zones, au nombre de six, soient murées dans l’oubli. Dépassés, les gouvernements ont confié la tâche de leur étude et de leur surveillance à l’Institut.

L’Institut ne rend de comptes à personne. Il est son seul et unique maître.

Les régions limitrophes entre notre monde et les Zones sont maintenant des Avant-Zones illégales où l’Institut exerce son pouvoir. Les réfugiés des Zones sont chassés comme des animaux. Au cœur des Avant-Zones, les activités criminelles fleurissent dans l’ombre, au-dessus de toute loi. Les scientifiques pratiquent d’obscures expériences sur des captifs humains, souvent atteints de graves mutations. Ils cherchent aussi à mettre la main sur les secrets des Zones et sur les précieux Artefacts, laissés là après « La Visite », dont les pouvoirs et effets défient l’imagination. Ils veulent des choses qui promettent l’impossible… l’énergie infinie, le remède unique à toutes maladies ou encore la capacité à réécrire le destin…

L’Institut, des leaders politiques, des hommes d’affaires et des généraux tueraient pour mettre la main sur ces secrets… C’est pourquoi vous êtes ici. Dénicheur d’Artefacts. Criminel. Indépendant. STALKER…

Si tu reviens avec la gratte, c’est un miracle.

Si tu reviens vivant, c’est une réussite.

Si tu as échappé aux balles de la patrouille, c’est une chance.

Et tout le reste, c’est le destin…

Pique-nique au bord du chemin, Arkadi et Boris Strougatski.

Dans STALKER – Le Jeu de Rôle, les personnages incarneront des hors-la-loi, les Stalkers, qui ont le cran et la motivation nécessaire pour pénétrer dans les Zones et en découvrir les secrets. Ils sont là pour faire le sale boulot et leurs vies ne pèsent pas bien lourd pour leurs employeurs, en tous cas beaucoup moins que la mission qu’ils leur a été confiée…

STALKER – Le Jeu de Rôle utilise le système de jeu sans dés FLOW qui met en avant la participation des joueurs, l’immersion dans le rôle et l’utilisation de règles comme un catalyseur prompt à donner une intensité sans pareille à vos parties.

Les magnifiques illustrations, couverture comprise, seront réalisées par Tania Sanchez-Fortun (site de l’artiste).

STALKER – Le Jeu de Rôle  est publié sous licence Boris Strougatski et Burger Games.

Auteur : Ville Vuorela

Traducteurs : Christophe Dénouveaux et Charlotte Dénouveaux